Fonds d'amélioration de l'hébergement touristique

Actualités

Actualités

Fonds d'amélioration de l'hébergement touristique

Un nouveau programme d'aide financière destiné aux établissements d'hébergement touristique est maintenant offert au CLD Baie-James.

Fondements du fonds

La mission

Ce fonds vise à améliorer la qualité de l'hébergement touristique dans la région de la Baie-James soit par de nouvelles constructions ou par des améliorations locatives d'établissements existants.

Les volets

Le fonds d'amélioration de l'hébergement touristique est entièrement et uniquement destiné à l'amélioration des chambres en Jamésie. Le fonds vise à améliorer la qualité des chambres en Jamésie par la rénovation d'unités existantes ou par la construction de nouvelles unités.

Critères d'admissibilité spécifiques

L'entreprise doit répondre aux besoins ciblés par la région et ainsi obtenir un résultat minimum établi dans le cas d'un nouvel établissement et un différentiel préétabli entre l'état avant et après les rénovations dans le cas d'améliorations locatives.

 Admissibles

  • Toutes dépenses liées directement à l'aspect esthétique de la chambre (meubles, accessoires et mobilier de salle de bain, literie, peinture, portes et fenêtres de la chambre, etc.).

Non admissibles

  • Les dépenses liées à la structure de la chambre;
  • Toutes autres dépenses non directement liées à l'aspect esthétique de la chambre (électricité, plomberie, corridors, charpente, halls d'entrée, restaurant annexé à l'établissement, etc.);
  • Les pourvoiries.

Nature de l'aide financière et modalités

L'aide financière prend la forme d'une contribution non remboursable (subvention). Le montant de l'aide financière sera ultimement déterminé par le CLDBJ. 

Détails

  • L'aide maximale ne pourra excéder 250 000 $;
  • L'aide octroyée maximale par chambre ne pourra excéder 25 000 $;
  • La participation du fonds ne pourra excéder 40 % des dépenses admissibles;
  • La somme des aides gouvernementales (fédérales et provinciales (incluant le CLDBJ)) ne pourra excéder 50 % des dépenses admissibles;
  • La participation financière du promoteur devra être minimalement de 10 %, dont la moitié (5 %) devra être en liquidité;
  • Les transferts d'actifs ne pourront excéder plus de 20 % du coût de projet.

 

Source:

« Politique d'investissement du CLD Baie-James - septembre 2012 ».


Plan du site